Pollution de port maritime ou fluvial

Régulièrement confrontés aux pollutions par hydrocarbures, les Ports sont généralement équipés pour faire face aux petits déversements. De quelles solutions dispose-t-on lorsque la pollution de port est plus conséquente ?

Pollution de port, un phénomène récurrent

Plaisance, commerce et pêche, constructions-réparation navales, raffinage, dépotage, stockage pétroliers, pipelines… Nos eaux intérieures et portuaires favorisent nombre d’activités susceptibles de générer des pollutions par hydrocarbures ou autres flottants.

La récurrence de ces pollutions, plus ou moins importantes, accidentelles ou chroniques, affecte malheureusement a biodiversité et la qualité des eaux françaises.

Pollution marine

Les moyens habituellement mis en œuvre

En cas d’accident, pour faire face à l’urgence, le Port et certains acteurs de l’industrie portuaire disposent généralement de moyens de confinement pré-positionnés pour les petits déversements.

Une fois la pollution confinée, on va mettre en place des buvards ou autres moyens absorbants et faire appel à des camions de pompage.

Les moyens habituellement utilisés pour faire face à une pollution des eaux portuaires

Selon l’étendue de la zone confinée, la récupération du polluant peut occasionner le pompage d’une très grande quantité d’eau et un trafic important vers un centre de traitement. C’est pourquoi, pour des déversements plus importants, nous préconisons la mise en œuvre d’un traitement directement à quai.

Traitement à quai

Inspirées des véhicules d’intervention d’urgence des services de secours civils*, nos cellules de dépollution contiennent tout le matériel de confinement et traitement nécessaire pour intervenir immédiatement sur une pollution par hydrocarbures.

*Cellule mobile d’intervention chimique (CMIC)

Unité mobile pour traitement pollution port par hydrocarbures - gasoil
Traitement à quai des pollutions de port

Un dispositif de traitement spécifiquement conçu

Le système de traitement CMIC-QE, embarqué sur berce ou remorque de dépollution, est spécifiquement conçu pour traiter les déversements accidentels sur des zones étendues ou difficiles d’accès pour les camions de pompage.

Nos unités sont notamment dotées d’une capacité de traitement multipoints. Nos pompes reliées à l’unité de traitement peuvent aussi être positionnées sur une embarcation pour permettre de traiter les différentes nappes de pollution éparpillées entre les pontons.

Pollution de port - Unité mobile de dépollution
Unité mobile de dépollution CMIC-QE pour confinement et traitement à quai de pollution de port par hydrocarbures
Pollution port par hydrocarbures
Pollution de la terre vers la mer
  • Une eau traitée de qualité réintroduite dans les eaux du port
  • Le déchet à évacuer en centre agréé réduit à l’extrême
  • Impact économique et écologique maîtrisé

Pour en savoir plus sur le système de traitement embarqué :

Le traitement sur site CMIC-QE

Des moyens de confinement adaptés

Nous disposons notamment de barrages anti-pollution PVC flottants, en sections modulables à souhait de 3m, et de différentes interconnexions. Ces barrages sont particulièrement indiqués pour les pollutions par hydrocarbures circulant sous les pontons flottants, pour isoler un ou plusieurs bateaux. 

Barrage anti pollution adapté à pollution de port gasoil hydrocarbures
Barrage flottant anti-pollution adapté en cas de pollution de port

Pollution de port : des solutions sur mesure

Comment agir en cas de pollution de l eau ?

Une ligne d’assistance d’urgence en cas de pollution 7/7 (gratuit)

Une équipe d’intervention à votre disposition en cas d’incident

Prépositionnement / mutualisation de matériels antipollution

Présentation unité dépollution port APPB

« En Bretagne, ils imaginent le port de demain »
Consultez l’article de OUEST FRANCE sur le sujet, ou cette belle réalisation de l’APPB* suite à la Journée Démo 2024.

Pour en savoir plus, contactez-nous.

*APPB : Association des Ports de Plaisance de Bretagne

Retour en haut