Le système de traitement sur site CMIC-QE

traitement sur site


Le dispositif de traitement sur site CMIC-Q conçu par AMA DEPOL, une innovation technique qui permet de répondre aux limites du séparateurs à hydrocarbures.


Comment fonctionne notre système de traitement CMIC-QE? Découvrez ses caractéristiques uniques et les avantages d’une automatisation du dispositif.

Les prémisses du système de traitement sur site CMIC-QE


Le système de traitement CMIC-QE est issu d’un procédé technique éprouvé de longue date et substantiellement amélioré dans le cadre de nos travaux de R&D.

Le traitement sur site CMIC-QE, une innovation technique

Une réponse aux limites du séparateur

Sur les chantiers de réhabilitation, il existe des séparateurs à hydrocarbures. Le séparateur à hydrocarbures est un système qui permet de réaliser un traitement sur site des pollutions historiques. Ce type d’installation n’est cependant pas adapté aux accidents de pollution, dans la mesure où elle n’est pas conçue pour recevoir en continu une eau très chargée en polluant.

séparateur à hydrocarbures
Traitement sur site des pollutions anciennes par separateur à hydrocarbures
Traitement sur site des pollutions historique par séparateur à hydrocarbures

L’introduction d’un flux trop chargé dans un séparateur aurait pour effet d’altérer la qualité de l’eau traitée. Cela nécessiterait aussi un nettoyage de l’équipement beaucoup trop fréquent, avec l’inconvénient majeur de devoir interrompre constamment l’opération de dépollution. L’utilisation d’un tel équipement sur nos chantiers de dépollution présenterait aussi le risque de recréer une pollution faute de procéder à son nettoyage à temps.

Concrètement, qu’est ce que ça veut dire ?

A titre d’illustration, prenons un séparateur IHDC 31 de marque St Dizier*, dont la taille est compatible avec l’embarquement au sein d’un véhicule. Ce matériel dispose d’une capacité de rétention en huile de 180L avant dysfonctionnement. Il fonctionne correctement jusqu’à un flux de 3L/s.

Si cet appareil reçoit un flux de 2L/s contenant 50 % d’eau et 50 % d’huile, ce qui est n’est pas rare lors d’intervention sur pollution accidentelle, il recevra 1L d’huile par seconde. En recevant 1L d’huile par seconde, l’appareil s’obture au bout 180 secondes.

* Référence en matière de fabrication de séparateur à hydrocarbures

Une solution de traitement sur site de flux très chargés en polluant

Afin de permettre un traitement sur site des accidents de pollution, notre système de traitement CMIC-QE résout différentes problématiques :

  • La nécessité de traiter en continu un flux très chargé en polluant, tout en rejetant une eau traitée de qualité ;
  • La minimisation du déchet à évacuer à un volume proche de celui du polluant déversé ;
  • Des contraintes d’encombrement, dans la mesure où le dispositif est destiné à être transporté par un véhicule d’intervention d’urgence. Il doit ainsi être aussi compact que possible sans perdre en qualité de traitement.

Il est par ailleurs adapté au traitement des eaux libres (grandes étendues d’eau, même en présence de macro-déchets…).

Depollution bassin pollué à l’huile de vidange parsemé de végétation
Traitement sur site grande étendue d’eau polluée par hydrocarbures

Principe de fonctionnement du système CMIC-QE

Fonctionnement cellule de dépollution pollution hydrocarbures

Ecrémage du plan d’eau pollué

Sur le plan d’eau, un écrémeur permet de capter uniquement la surface du plan d’eau, où flotte la pollution. On ne traite ainsi que la surface du plan d’eau, et non toute la hauteur d’eau, ce qui permet de réduire le temps de traitement.

Ecrémeur skimmer pour pollutions hydrocarbures
Flux pollué au fioul introduit dans l’unité CMIC -QE pour traitement
Flux pollué au fioul introduit dans l’unité CMIC-QE pour traitement

Séparation physique eau hydrocarbures

C’est donc un flux extrêmement pollué que reçoit l’unité de traitement. Et cette unité, dont la technologie a fait l’objet d’un dépôt de brevet, est capable de traiter un flux extrêmement pollué tout en rejetant une eau de qualité.

Pour donner un ordre d’idée, nous pouvons à ce stade traiter aisément un flux chargé jusqu’à 50 % en polluant. Un flux encore plus chargé peut être traité, à condition de réaliser une manipulation 1 à 2 fois par jour. 

Pour comparaison, les séparateurs à hydrocarbures utilisés pour la réhabilitation des sites et sols pollués ne peuvent traiter en continu qu’un flux chargé à 1%. Le système est capable de recueillir un déchet quasiment pur. C’est uniquement ce déchet, ainsi que l’eau de rinçage des équipements, qui sera évacué vers un centre de traitement.

Une qualité contrôlée

L’eau traitée est quant à elle réintroduite dans l’environnement. Un analyseur permet d’en contrôler la qualité. 

Bien qu’aucune norme ne l’impose en matière de sauvetage, le système de traitement sur site CMIC-QE permet de respecter, en phase de finition, la valeur maximale de rejet HCT dans l’eau traitée imposée par la norme européenne EN 858 parties 1 et 2 pour les ICPE1 (5mg/L).

La valeur de la charge en HCT2 est transmise en continu sur cellulaire, et permet donc de procéder à tout moment à un contrôle, même à distance.

1 Installation classée pour la protection de l’environnement
2 Hydrocarbures totaux

contrôle qualité traitement séparation eau hydrocarbures

Un traitement automatisé

Ecrémeur skimmer pour pollutions hydrocarbures

Un traitement constant

Opérant en automatique 24/24 et libéré de l’action de l’homme, notre système de traitement fonctionne de manière constante. Ainsi, le pompage de la surface de l’eau est toujours parfaitement stable, ni trop haut, ni trop bas. La main d’œuvre se limite à l’installation, surveillance, maintenance et repli du dispositif.

Un traitement sur site sécurisé

Fonctionnant par séparation physique, l’unité de traitement n’est pas susceptible de panne.

Un automate intégré permet notamment d’interrompre le traitement :

  • en cas de risque de débordement (cuve à déchets pleine),
  • ou si la valeur de rejet dans l’environnement devait dépasser le seuil souhaité.

En pareil cas, un système d’alarme connectée alerterait immédiatement le PC opérationnel.

Une technique antipollution éprouvée

Largement éprouvée, cette technique de traitement sur site a été initiée de longue date par notre expert, puis mise en œuvre sur nos propres chantiers de dépollution, et substantiellement améliorée au fil des années.

L’ancêtre du système de traitement mobile CMIC-QE

Elle s’intègre désormais à nos véhicules d’intervention d’urgence comprenant tout le matériel nécessaire pour intervenir immédiatement sur les pollutions flottantes.

Berce de dépollution CMIC - QE, véhicule intervention urgence sur pollution hydrocarbures
Unité CMIC-QE pour traitement sur site de pollution hydrocarbures
Retour en haut